S.I.M. Haile Selassie dans une interview par Oriana Fallaci, 1973

Dimanche 24 Juin 1973.

L'Empereur d'Ethiopie Haile Selassie Ier a été interviewé par Oriana Fallaci dans son Palais d'Addis Ababa, Ethiopie.

Fallaci: Votre Majesté, j'aimerais que vous me disiez quelque chose sur vous. Dites moi n'avez vous jamais été un jeune désobeissant? Mais peut être dois-je d'abord vous demandez si vous avez déjà eu le temps d'être jeune, Votre Majesté? 

Haile Selassie: Nous ne comprenons pas cette question. Quelle genre de question est-ce? C'est une évidence que nous avons été jeune. Nous ne sommes pas né vieux ! Nous avons été un enfant, un garçon, un jeune, un adulte, et finalement un vieille homme. Comme tout le monde. Notre Seigneur le Créateur nous a fait comme tout le monde. Peut être que vous souhaitez savoir quel genre de jeune nous étions. Et bien nous étions un jeune très sérieux, très diligent, très obéissant. Nous étions quelques fois punis, mais savez vous pourquoi? Parce que ce que nous étudiions ne nous semblait pas suffisant et nous souhaitions étudier encore. Nous voulions resté à l'école après que les cours soient terminés. Nous étions réticents à nous amuser, à faire de l'équitation, à jouer. Nous ne voulions pas perdre de temps avec les jeux.

Fallaci: Votre Majesté, de tous les monarques qui occupent encore les trônes vous êtes celui qui règne depuis le plus longtemps. En outre, de toute les époques qui ont vu les chutes ruineuses de tant de rois, vous êtes celui de la seul monarchie absolue. Ne vous sentez vous pas seul dans un monde si différent de celui où vous avez grandi?

Haile Selassie: Nous sommes d'avis que le monde n'a pas changé du tout. Nous croyons que ces changements n'ont rien modifiés. Nous n'avons jamais remarqué aucune différence entre les monarchies et les républiques. Pour nous elles apparaissent comme deux méthodes substantiellement similaires de gouvernement de la nation. Et bien, dites nous : Quelle est la différence entre une république et une monarchie? 

Fallaci: Actuellement, votre Majesté, je veux dire que pour moi, il apparaît que dans les républiques où la démocratie règne le chef est élu. Mais dans les monarchies il ne l'est pas.

Haile Selassie: Nous ne voyons pas où réside la différence.

Fallaci: Ce n'est pas grave, Votre Majesté. Quel est votre opinion de la démocratie? 

Haile Selassie: Démocratie, républiques : Qu'est ce que ces mots signifient? Qu'ont ils changés dans le monde? Les hommes deviennent ils meilleur, plus loyal, plus aimable? Les gens sont ils plus heureux? Tous va comme avant, comme toujours. Illusions, illusions. En outre, on devrait considéré l'intéret d'une nation avant de le subvertir avec des mots. La démocratie est nécessaire dans certains cas et nous croyons que certains peuples Africains devraient l'adopter. Mais dans les autres cas, c'est nuisible, une erreur.

Fallaci: Votre Majesté avez vous jamais regretté votre sort royale? Avez vous jamais rêvé de vivre la vie d'un simple mortel?

Haile Selassie: Nous ne comprenons pas cette question. Même au plus dur, dans les moments les plus douloureux, nous n'avons jamais regretté ou maudit notre sort. Jamais. Et pourquoi devrions nous en avoir? Nous sommes né de sang royal, l'autorité est nôtre de droit et ce depuis que notre Seigneur le Créateur en a décidé nous pouvons servir notre peuple comme un père sert son fils, étant un monarque c'est une grande joie pour nous. C'est ce pourquoi nous sommes né et ce pourquoi nous avons toujours vécu.

Fallaci: Votre Majesté, vous êtes l'Ethiopie. C'est vous qui la garder en main, et la garder unie. Qu'est ce qui arrivera quand vous ne serez plus là?

Haile Selassie: Que voulez vous dire? Nous ne comprenons pas cette question?

Fallaci: Quand vous mourrez, Votre Majesté?

Haile Selassie: L'Ethiopie existe depuis 3000 ans. En faite, elle existe depuis que le premier homme marche sur Terre. Ma dynastie règne depuis que la Reine de Saba a rencontré le Roi Salomon et qu'un fils est né de leur union. C'est une dynastie qui a traversée les siècles et qui se poursuivera pendant plusieurs siècles. Un Roi n'est pas indispensable, et, d'ailleurs, ma succession est déjà assurée. Il y a le Prince Héritier et il dirigera le pays quand nous ne serons plus là. C'est ce qui a été décidé et il doit en être ainsi. 

Fallaci: Dans l'ensemble, votre Majesté, votre vie n'a pas été très heureuse. Ceux que vous aimiez sont tous mort: votre femme, vos deux filles. Vous avez perdu beaucoup de vos illusions, beaucoup de vos rêves. Mais vous devez, j'imagine, avoir accumuler une grande sagesse, et c'est pourquoi je vous demande: Comment Haile Selassie voit la mort?

Haile Selassie: Quoi? Voir quoi?

Fallaci: La mort votre Majesté.

Haile Selassie: La mort, La mort? Qui est cette femme? D'où vient t'elle? Que veut-elle? Assez, partez, ca suffit! Ca suffit!!

Extrait du "Chicago Tribune".

 

 

J'apporterai un commentaire personnel à cette fin breve interview car je pense que c'est nécessaire pour qu'il n'y ait pas d'incompréhension, comme cela se voit chez certains frère Rasta.

En effet, certains ne comprenne pas pourquoi HIM Haile Selassie Ier refuse de répondre à cette dernière question sur la mort, et croit y voir ici une preuve que Sa Majesté est immortelle.

Cela n'est évidement qu'une méprise, puisque il vient tout juste de dire qu'il a prévu sa succession pour après sa mort et que le Roi n'est pas indispensable.

Ensuite, bien que là ne soit pas la réponse, remarquer la brièveté de l'interview et essayez de vous mettre à la place de Sa Majesté, qui vient d'être assailli par des propos quelques peu déplacés, lui disant qu'il n'a pas eu une vie des plus heureuse et que sa femme et 2 de ses filles sont mortes. Personellement, je comprend parfaitement que l'on puisse avoir ce genre de réaction, suite à cette incursion dans les épreuves de notre vie privée, mais comme je le disais là n'est encore pas la réponse.

La réponse est dans le fait qu'un chrétien orthodoxe n'a pas peur de la mort, que la mort n'est rien pour lui, sinon qu'un passage vers la vie éternelle, suivant les paroles du Christ "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi à la vie éternelle" (Jean6 : 47), et des Ecritures, car quiconque croit en Lui ne périt point, mais à la vie éternelle (Jean 3 : 16, et de nombreux autres passages).

En effet, sa Majesté parlent comme un vrai Chrétien, quelle différence entre monarchie, empire, republique? car rien, rien n'a changé, la déchéance morale et spirituelle du monde continu, le péché s'amplifie. Comme le disaient St Jean Damascène dans son homélie sur la nativité de la Vierge pour répondre au très sage roi Salomon qui disait en son temps : "rien de nouveau sous le soleil" (Ecclésiaste I:9), si il y a depuis une chose nouvelle sous le soleil : le Christ, Dieu s'est fait homme, et le Dieu-Homme Jésus le Sauveur du Monde est venu et a anéanti la mort par sa mort, par ses blessures il nous a guéris, et il nous sauve tous !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×